Actualités

Des Animaux et des Hommes table ronde

Retour en vidéo sur « Des Animaux et Des Hommes »

  • Date : le 11 Juin 2015
Thématique(s)
Catégories(s)
,

La question des relations des hommes aux animaux est au cœur de nombreuses réflexions dans la société française. Le colloque OCHA de novembre dernier autour de la question «  Des animaux et des hommes, héritages partagés, futurs à construire » s’est appuyé sur les recherches et l’expertise accumulées par des chercheurs des sciences humaines et sociales pour essayer d’y voir plus clair dans un débat passionnel et qui oppose à tort place de l’Homme et bientraitance des animaux. Les deux vont de pair. De cette journée où ont été abordées les relations multiples entre hommes et animaux, leur richesse est ressortie aussi l’idée que les animaux ne sont pas des doudous mais ces autres êtres vivants sensibles, et indispensables aux sociétés. Pour revoir certains moments, voici en vidéo :

1 – L’introduction

L’introduction de Bertrand Hervieu synthétise les enjeux historiques anthropologiques et sociologiques de la question des relations hommes/animaux et qui met également en avant la responsabilité des acteurs des filières d’élevage.

Sociologue et Inspecteur général de l’agriculture, Bertrand HERVIEU est depuis 2012 le Vice-président du conseil général de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Espace rural. Ancien secrétaire général du Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM, 2003-2009), ancien Directeur de recherche au CNRS, professeur à l’Ecole nationale du Génie rural des Eaux et Forêts, il a été Président de l’Inra de 1999 à 2003.

2 – La table-ronde

Table-ronde animée par Jean-Pierre Digard Anthropologue, Directeur de recherche émérite au CNRS, où les pratiques, le quotidien avec les animaux ont été au centre des discussions.

Avec la participation de :

Laurence BERTHAULT, éducatrice de chiens guides d’aveugles, Paris-Vincennes. Depuis 2011, directrice technique responsable de l’éducation des chiens, des attributions, des formations des personnes déficientes visuelles et de leur suivi et accompagnement.

Delphine CLERO, vétérinaire maître de conférences à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort, travaillant au sein de l’Unité de Médecine de l’Elevage et du Sport (UMES) dirigée par le Pr Dominique Grandjean. Elle est également vétérinaire à la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris, et encadre le suivi des équipes cynotechniques de recherche de personnes égarées et ensevelies, ainsi que les missions d’assistance aux animaux des équipes animalières de la BSPP.

Hélène Fréger, éleveur laitier dans le cher, Ferme de Scay.Après un DUT de Chimie et avoir travaillé en laboratoire, elle retourne à ses racines, suit des études d’agriculture et reprend l’exploitation familiale. Elle la développe en combinant deux élevages (70 vaches laitières et pisciculture de carpes koï Européennes) pour créer une chaine alimentaire à partir du lisier des vaches selon la technique de lagunage (dépollution par étangs successifs des algues aux larves de poissons). Elle s’occupe également d’une exploitation céréalière de 150ha en optimisant l’autonomie alimentaire de son système. Deux personnes à temps plein l’assistent dans ce développement.

Bruno Martel, éleveur laitier Bio en Bretagne, GAEC de Guimbert (Ille-et-Vilaine). Le troupeau est constitué d’une centaine de vaches laitières de la race Prim’Holstein et de 140 génisses. Pour les alimenter, il y a 180 hectares de surfaces agricoles, dont 160 d’herbe et le reste de céréales. Les herbes sont pâturées quand elles sont fraîches et conservées pour l’hiver sous forme de foin et d’ensilage. Quant aux céréales, elles sont utilisées en grains pour les animaux et transformées en paille pour les litières. La totalité de l’exploitation est en agriculture biologique.

Jacques SERVIERE, biologiste, spécialiste en neurosciences, Directeur de Recherche INRA (retraité). Aujourd’hui, chargé de Mission INRA – spécialisé sur les Questions de « Bien-être animal » en élevage et en expérimentation. Après une carrière d’enseignant-chercheur en Neurosciences, consacrée à des recherches successivement centrées sur des analyses de mécanismes sensoriels (vision, audition, douleur) puis à  l’analyse des mécanismes d’entrainement par la lumière de l’horloge centrale du système nerveux, il a consacré la dernière partie de sa carrière à l’évaluation et à la mise en évidence de douleurs potentiellement induites par certaines pratiques d’élevage.

3 – La conclusion de François Attali

La conclusion de François Attali qui du point de vue des acteurs avec une distance d’épistémologue retrace les nécessaires cheminements dans la réactualisation des relations hommes/animaux.

Directeur Marketing stratégique et Innovation Groupe et membre du comité exécutif de SODIAAL et Professeur associé au CNAM, il est également très investi dans le champ de sciences humaines dans une position d’épistémologue.