Actualités

« Corps de femmes sous influence. Questionner les normes »: les textes du N° 10 des Cahiers de l’Ocha sous la direction de Annie Hubert sont en ligne !

  • Date : le 24 Avr 2008
Thématique(s)
, ,
Catégories(s)


Pourquoi les femmes ? Parce qu’elles sont plus que les hommes soumises à la pression de l’idéal d’esthétique corporelle. Entre normes esthétiques, normes morales (le gros est souvent perçu comme celui qui mange plus que sa part) et normes nutritionnelles (dramatisation de la progression de l’obésité), l’objectif était de se demander si la notion de poids « normal » avait encore un sens.

L’étude Ocha/CSA sous la direction de Estelle Masson sur le rapport au corps et au poids des femmes françaises et leurs pratiques de restriction alimentaire est très éclairante à cet égard : parmi les femmes de corpulence « normale » selon les normes officielles (Indice de Masse Corporelle), 24 % seulement déclarent avoir le poids qu’elles souhaiteraient peser et 21% à penser que leur poids réel correspond au poids « bon pour la santé ».

Pourquoi y –t-il a beaucoup plus de femmes de corpulence normale ou minces en France et beaucoup plus de femmes en surpoids et en surpoids aux Etats-Unis ? Et quelles leçons à retenir d’un siècle histoire sociale comparée pour éviter en France une dérive à l’américaine ? A lire l’historien américain Peter N. Stearns, on voit que l’éducation des enfants, les politiques de la ville et du travail, et les cultures alimentaires et sanitaires en général ont plus d’importance que les régimes !

Les textes du N° 10 des Cahiers de l’Ocha « Corps de femmes sous influence. Questionner les normes » sont en ligne. Aller au sommaire

The paper by Peter N. Stearns is also available in English: “More Thin French Women, More Obese American Women : Why ? Lessons from a Century of Comparative History” : to read it , Click here