Compte-rendus

Terroir et territoire, nouvelle modernité alimentaire aux USA ?

Amy Trubek, chef cuisinier et anthropologue de l’alimentation, fascinée par la France, a consacré sa thèse de doctorat et son premier livre à la façon dont les Français ont « inventé » la haute cuisine et les métiers de la gastronomie. Dans The Taste of Place, A Cultural Journey into Terroir, elle s’exprime en tant qu’expert mais aussi en tant que militante, appelant de ses vœux l’institutionnalisation d’un goût du terroir aux Etats-Unis, visant à valoriser les produits locaux, la protection de l’environnement, le lien social et l’éducation des consommateurs. Pour Amy Trubek, la culture du terroir, d’inspiration européenne et d’abord française, rejoint des valeurs portées par la contre-culture américaine et la contre-cuisine qui en est issue, avec des personnalités pionnières telles qu’Alice Waters (The Art of Simple Food, for a Delicious Revolution) et Odessa Piper. Ces valeurs sont déjà mises en œuvre et diffusées en Californie, au Wisconsin, et même, dans le Vermont, à travers un réseau associatif réunissant organismes publics et acteurs privés … L’étape suivante pour Amy Trubek devrait passer par la mise en place de moyens et outils concrets favorisant agriculture durable et alimentation locale en pensant le boire et le manger davantage que comme de simples marchandises. Utopie ? Peu après la publication de ce livre, Michelle Obama faisait planter un potager entièrement bio à la Maison Blanche, le premier potager présidentiel depuis la Seconde Guerre mondiale. Une symbolique forte d’un point de vue politique et environnemental.

Lire le compte-rendu de l’ouvrage de Amy Trubek par Christy Shields-Argelès.

Sur le même thème, consultez dans notre site :