Actualités

Colloque Ocha sur la modernité des relations hommes/animaux

  • Date : le 10 Sep 2014

Le 27 novembre 2014 l’OCHA organise un colloque « Des animaux et des Hommes- Héritages partagés, futurs à construire ».

Thématique(s)
Catégories(s)
,

EN PARTENARIAT AVEC Logos partenaires

Le 27 novembre 2014 l’OCHA organise un colloque « Des animaux et des Hommes – Héritages partagés, futurs à construire » introduit par Bertrand Hervieu, sociologue vice-président du CGAER.

Ce colloque invite à une réflexion philosophique, historique, et anthropologique sur la pluralité des relations que notre société entretient avec les animaux et interroge sur le futur de ces relations prenant en compte à la fois les devoirs des sociétés vis-à-vis des animaux (respect et codes de bientraitance) et nos relations nourricières, réelles, imaginaires et symboliques.

Il existe dans chaque groupe humain des valeurs, des codes culturels, des règles qui organisent les relations aux animaux et qui codifient la place de l’homme dans la nature et parmi les vivants.
Depuis le Néolithique, la domestication est loin de se résumer à une exploitation matérielle de l’homme sur les animaux, elle est sans doute le fruit d’une grande curiosité intellectuelle des hommes et d’intérêts partagés. Les relations actuelles entre les hommes et les animaux se nourrissent de cette histoire longue que les hommes ont écrite et qui est faite de concurrence, d’entraide, d’affection, de protection, de travail…

Les sociétés occidentales sont de plus en plus des sociétés urbaines éloignées des animaux de rente et des animaux sauvages. Les seules références proches sont les animaux de compagnie ; les enfants sont socialisés avec les animaux de compagnie et cela change complètement la place des animaux parmi les hommes et le regard qu’on porte sur eux. Aujourd’hui un débat s’est engagé sur la façon de percevoir, classer, aimer, utiliser les animaux. Depuis l’animal (être singulier et abstrait des animalistes), aux animaux (êtres vivants avec qui nous, êtres humains entretenons des relations multiples et millénaires), il y a une différence notable.

Comment repenser nos relations aux animaux dans une société nourrie d’images d’animaux anthropomorphisés? Quels futurs construire en prenant en compte à la fois les devoirs des sociétés vis-à-vis des animaux (respect et codes de bientraitance) et nos relations réelles, imaginaires et symboliques tout en ne déviant pas vers un anti-humanisme ? Ce colloque invite à une réflexion historique, philosophique et anthropologique sur la pluralité des relations que notre société entretient avec les animaux. Il interrogera également les pratiques pour mieux pouvoir imaginer notre devenir commun.

Découvrir le programme complet du colloque

Pour aller plus loin, nous vous avons concocté une sélection bibliographique. Vous trouverez également des liens vers différents éléments du site en rapport avec le sujet sous cet article.