Ouvrages

A croire et à manger : Religions et alimentation

Lire le compte-rendu de Christine Rodier

Pourquoi, dans les sociétés contemporaines caractérisées par l’individualisme et le libre choix du sujet, certaines normes religieuses et alimentaires continuent de faire sens et de s’imposer à nous ? Comment passe-t-on des croyances et des normes aux pratiques effectives, à la cuisine en train de se faire ? Les nourritures « bonnes à penser », selon Claude Lévi-Strauss, nous informent sur les sociétés, leurs croyances, leur histoire et leur mémoire. Elles nous parlent également des frontières dressées entre les êtres humaines. Au-delà de la fraternité qui s’exprime dans les échanges alimentaires, c’est donc aussi la place de l’autre, de l’étranger qui se dessine à table. En dehors de leur aspect symbolique, qui reste central, les nourritures sont ici envisagées dans leur matérialité, leur capacité à créer du lien et à mobiliser les sens. La diversité et les similitudes entre les pratiques et les tabous, les modes de mise à mort des animaux, les recettes de cuisine, les rites témoignent d’un pluralisme religieux caractéristique de nos sociétés. Du même coup, le dialogue entre culture semble favorisé par les rencontres alimentaires, et culinaires. Dans ce contexte, comment les pouvoirs publics, censés ne pas s’occuper de religion dans des sociétés laïques, régulent-ils tout de même le religieux en intervenant sur les questions alimentaires ? Telles sont les questions auxquelles sociologues, anthropologues, historiens et juristes tentent de répondre dans cet ouvrage, à partir d’analyses conduites dans des cadres nationaux et religieux variés.

Ouvrage dirigé par Aïda Kanafani-Zahar, Séverine Mathieu et Sophie Nizard.

Sommaire

  • NORMES, PRATIQUES ET TRANSGRESSIONS
    La bulle du vendredi saint à Séville – Quelques réflexions sur l’appel de la chair
    Les sens multiples du végétarisme en Chine
    Les lois de l’hospitalité dans les compilations de traditions musulmanes médiévales
  • LIENS, FRONTIERES ET IDENTITES SOCIALES
    « La petitesse salvatrice » : Les enfants, le sucre, les morts dans la tradition catholique du Mezzogiorno
    Chrétiens et druzes du Mont Liban : La rupture du « partage du pain et du sel »
    La mémoire restaurée : la cuisine dans les couples mixtes juifs et non juifs
    Un festin et trois dons – Echanges de nourritures à Pourim
  • LES REGULATIONS PUBLIQUES DES SPECIFICITES ALIMENTAIRES
    Légitimités et légalités – A propos des viandes rituelles
    Les acteurs publics à la table de la mosquée : les usages politiques de la commensalité
    Alimentation halal et restauration collective : quelques réflexions
    La régulation de l’ « abattage religieux » en Europe