Texte

Comportements alimentaires

« Gastronomie et identité culturelle française. Discours et représentations, XIXe-XXIe siècles »

Publié le 28/09/2005

C’est à l’occasion du 250è anniversaire de la naissance de Brillat-Savarin que ce Colloque international a été organisé en mars 2005 à Paris par le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) de l’Université de Versailles-St Quentin en Yvelines et par la Société d’Ethnologie Française (SEF), avec le concours de l’Ocha.

GASTRONOMIE ET IDENTITE CULTURELLE FRANCAISE
DISCOURS ET REPRESENTATIONS (XIXe-XXIe siècles)
17, 18 et 19 mars 2005, Paris


Marchetti, « A la cuisine », L’Illustration, 2 décembre 1893
(Cliché Bibliothèque nationale de France, Paris)

Présentation par Denis Saillard et Françoise Hache-Bissette.

(documents PDF )

I – Discours fondateurs

Pascal Ory, Université Paris I Panthéon-Sorbonne.
Retour sur la physiologie du goût de Brillat-Savarin.
Julia Abramson, Université de l’Oklahoma.
Du théâtre anatomique à la guillotine : Les enjeux de la découpe dans le Manuel des Amphitryons (1808) de Grimod de la Reynière.

II- Vecteurs du discours gastronomique français au XIXe siècle

Michelle S. Cheyne, Université de Princeton.
Lettres sur la cuisine : Dumas père et la « gastrophisation » de la création littéraire française au XIXe siècle.
Joëlle Bonnin-Ponnier, docteure ès lettres.
La gastronomie dans le roman naturaliste.
Jean-Claude Yon, CHCSC – UVSQ.
Un vrai opéra-bouffe : manger chez Offenbach.
Bernard Thaon, CHCSC – UVSQ.
La gastronomie à L’Exposition Universelle de 1867.

III- Réception et appropriation de la gastronomie française à l’étranger au XIXe siècle

Amy B. Trubek, New England Culinary Institute et Université de Boston.
Comment les chefs français ont diffusé la Haute Cuisine dans le monde au XIXe siècle.
Yves Segers, Université de Leuven, Belgique.
La représentation de la cuisine française en Belgique au dix-neuvième siècle. Les ouvrages culinaires de Philippe Cauderlier (1812-1887), traiteur et cuisinier à Gand.
Eszter BALÁZS, EHESS Paris et Université de Budapest.
La gastronomie française dans le discours sur la cuisine nationale en Hongrie (1880-1914).
Murielle Lucie Clément, Université d’Amsterdam.
« Bartavelles et ortolans. Gastronomie duophonique et protocolaire chez Andreï Makine ».
Frédéric DUHART, EHESS.
Une certaine image de la France : cuisine et gastronomie française dans El practicón et le Diccionario general de cocina.
José Augusto Maia Marques, Institut Supérieur de Maia, Portugal.
Cuisine française et cuisine portugaise. Un parcours parmi livres de recettes et traditions.

IV – Discours gastronomique et constructions de la nation (1850-1945)

Karin Becker, Université de Stuttgart.
« On ne dîne pas aussi luxueusement en province qu’à Paris, mais on y dîne mieux ». L’éloge ambivalent des cuisines régionales dans le roman français du XIXe siècle.
Francis Lacoste, Université de Bordeaux III.
LE DISCOURS GASTRONOMIQUE D’EUGENE LE ROY.
Julia CSERGO, Université Lyon 2.
Discours gastronomique et « promotion nationale » : le Club des Cent, 1912-1930.
Kyri W. Claflin, Université de Boston.
Le « retour à la terre » après la Grande Guerre : politique agricole, cuisine et régionalisme.
Denis Saillard, CHCSC – UVSQ.
Discours gastronomique et discours identitaires (1890-1945).
Keith READER, Université de Glasgow.
Ce que dit Dodin-Bouffant.

V – Représentations et « Pédagogies »

Olivier Assouly, Institut français de la mode.
Le motif de la simplicité comme enjeu de la gastronomie.
Didier Francfort, Université Nancy II.
Les chroniques de La Reynière (Robert Courtine) dans Le Monde.
Françoise Denoyelle, ENS Louis Lumière.
La France à Table. Entre gastronomie et tourisme, une photographie d’auteur pour une revue d’exception.
Françoise Hache-Bissette, CHCSC – UVSQ.
Comment on raconte la gastronomie française aux enfants.
Catherine d’Humières, IUFM de Versailles.
La gastronomie française : itinéraire fléché à travers quelques manuels scolaires européens.

VI – Le discours gastronomique à l’écran dans la seconde moitié du XXe siècle

Ruth Cruickshank, Queen’s College, Université d’Oxford.
De L’Opéra-Mouffe à La Grande Bouffe : Discours alimentaires, démystification et déconstruction dans le cinéma des Trente Glorieuses.
Priscilla P.Ferguson, Columbia University, New York.
Propos de cuisine, propos de table dans Le Festin de Babette.
Fabien Boully, Université Paris X – Nanterre.
Le Festin de Babette : gastronomie française, art et humanisme.
Henri LARSKI, Université de Metz.
Gastronomie française et cinéma américain : quand l’art culinaire français devient un élément constitutif d’une certaine écriture filmique américaine.
Vincent CHENILLE, BNF.
La cuisine française vue à travers les séries télévisées anglo-saxonnes des années 1960 : de la reconnaissance à l’appropriation.

VII – A l’heure de la « mondialisation »

Bertram M. Gordon, Mills University, California.
« Pommes frites » ou « freedom fries », des perspectives américaines sur la revue américaine Gourmet (1941-2005).
Françoise Davreu, université Paris XIII.
Gastronomie et « gourmania ». La gastronomie française aux Etats-Unis.
Marion Demossier, Université de Bath.
Discours œnologique et identité culturelle française : région contre nation au XXIe siècle.
Yumiko AIHARA (écrivaine et journaliste)
Le développement de la cuisine française au Japon.
Faustine REGNIER, INRA.
L’exotisme dans la cuisine française : analyse des recettes des magazines féminins (1930-2000).

[show-attachements]