Texte

Matty Chiva : un grand psychologue du goût et de l’enfant, un ami, s’en va.

Des membres du Comité scientifique de l’Ocha, des chercheurs en sciences humaines, des professionnels de santé, des amis, rendent hommage à Matty Chiva.

Pour lire les textes :

  • Anne-Marie Adine, « Lettre à un ami », diététicienne, cliquez ici
  • Marie-Christine Clément, « Le gourmet universel », écrivain, membre du Comité de l’Ocha, cliquez ici
  • Claude Fischler, « La gourmandise et le savoir », sociologue, Directeur de Recherche au CNRS, membre du comité de l’Ocha, cliquez ici
  • Annie Hubert, « Entre durian et fromages : des odeurs et d’une meilleure compréhension des autres », Anthropologue, Directeur de Recherche au CNRS, cliquez ici
  • Jean-Pierre Poulain, « Les vertus de l’intégration », Sociologue, cliquez ici
  • Alex Miles, « Sharing good taste ! », Professeur de Langues et Cultures à l’ESC Dijon et d’Histoire et Sociologie de l’Alimentation à ENSBANA, cliquez ici
  • Saadi Lahlou, « Matty Chiva n’est plus vivant », psychologue social, cliquez ici
  • Nathalie Rigal, « Le paradigme du corps et de l’esprit », Psychologie de l’enfant, Université de Paris X-Nanterre, cliquez ici

  • Matty Chiva est décédé le 8 avril 2003. Membre du comité scientifique de l’Ocha depuis sa création, il était un conseiller et un ami fidèle. Il nous a quittés sans prévenir, dans son sommeil, avec la discrétion qui lui était coutumière. Et surtout beaucoup trop tôt – il n’avait que 68 ans – alors qu’il avait encore tant à apporter. Son sens rare de la pédagogie, son immense culture, sa curiosité toujours en éveil, son humour, sa disponibilité et sa gentillesse nous manqueront énormément. Et bien entendu son expertise car, si l’on peut parler aujourd’hui d’une école française en sciences humaines et sociales appliquées à l’alimentation, c’est à un tout petit nombre de pionniers dont il était un des premiers -avec Jean-Louis Flandrin- qu’on le doit.
  • Depuis 1999, Matty était un jeune retraité très actif. S’il avait quitté l’Université Paris X-Nanterre où il dirigeait le Département de Psychologie de l’Enfant et les structures de recherche en psychologie de l’UFR des Sciences psychologiques et des Sciences de l’Education, il continuait à écrire, à donner des conférences, à conseiller, à voyager. Il avait beaucoup de projets et nous en avions avec lui.
  • Les recherches de Matty portaient sur le modelage culturel des conduites et sur la façon dont les données et les déterminismes – à la fois biologiques et culturels – interagissent et contribuent à la formation de l’identité. Il travaillait également, dans le cadre d’un groupe de recherche international, sur les émotions. Autant de thèmes qui dépassaient l’alimentation mais qui trouvaient dans l’alimentation un terrain particulièrement privilégié d’étude et d’expression. Matty Chiva nous laisse un ouvrage essentiel sur l’évolution gustative du jeune enfant, Le doux et l’amer publié aux PUF en1985, et de très nombreux articles, chapitres de livres, textes de conférences.
  • Vous pouvez consulter une bio-bibliographie assez complète de Matty Chiva et plusieurs textes qui sont parmi les plus consultés de notre site. Tout ce qu’il a apporté dans la connaissance des mangeurs et de leur relation à l’alimentation et qu’il savait si bien transmettre, mais aussi l’homme à la fois simple et délicieux qu’il était à fréquenter, nous ne l’oublierons pas.
  • Maggy Bieulac-Scott
    Responsable de l’Ocha.