Ouvrages

Le mangeur du XIXe

Une folie bourgeoise, la nourriture

« A une époque où l’une des préoccupations essentielles des historiens était de mesurer la malnutrition, d’étudier les données matérielles censées déterminer les comportements économiques, sociaux ou politiques, Jean-Paul Aron déplaçait l’axe de l’enquête, sa problématique, en examinant les données du goût alimentaire, en le liant aux préjugés sociaux, aux valeurs esthétiques, aux interdits religieux. Chaque produit alimentaire était ainsi doté d’un statut individuel, il était personnalisé. »
Marc Ferro

Dans cet ouvrage unique en son genre, Jean-Paul Aron nous fait parcourir le XIXe siècle de restaurant en restaurant, de table en table, des plus riches aux plus pauvres. En explorant les habitudes alimentaires, il nous offre aussi tout le plaisir de son humour mordant et son immense érudition.

Jean-Paul Aron (1925-1988), agrégé de philosophie, licencié ès lettres, s’est illustré aussi bien dans le domaine de l’art que dans l’histoire des sciences, de la sociologie, en s’appuyant sur l’écrit et sur les médias tels que la radio ou la télévision. Homme de gauche, il fut, pendant une brève période, conseiller au cabinet du Ministre de la Culture, Jack Lang, en 1981. Jusqu’en mai 1988, il présida le conseil scientifique de la Bibliothèque nationale. Il était aussi directeur d’études à l’École des Hautes Études en sciences sociales.