Ouvrages

Le bon et le saint

Premier cahier de l’OCHA, « Le Bon et le Saint » rapporte les résultats d’une étude faite sur la perception qu’ont les mangeurs de leurs aliments. On y découvre l’importance que prend le discours nutritionniste dans les esprits, qui entraine l’apparition d’un  « complexe alimentaire » chez certains. Les individus se font donc une image des aliments bons ou mauvais pour leur santé, en différenciant les « aliments plus » des « aliments moins ». Les auteurs ont finalement  identifié  par cette étude une problématisation de l’alimentation, perçue de manière négative par les mangeurs.