Ouvrages

Atlas de l’alimentation dans le monde

Deux milliards de personnes souffrent de sous-alimentation chronique et dix-huit millions meurent chaque année de pathologies liées à la faim alors que l’on produit 356 kilogrammes de céréales par personne et par an, quantité amplement suffisante.

Nourrir les six milliards d’habitants de la planète reste toujours aujourd’hui une question prioritaire. Les habitants des pays riches exigent abondance, choix et qualité, quand d’autres – en Afrique notamment – meurent de faim. Comment expliquer cette situation ? À l’heure où la production totale de céréales couvre largement tous les besoins de la planète, comment justifier l’existence persistante de carences alimentaires ? Rééquilibrer cette production en déplaçant son centre de gravité des pays actuellement surproducteurs vers ceux où les hommes sont sous-alimentés est l’un des enjeux du xxie siècle. Mais un autre défi est à relever : les nouvelles technologies, qui promettent d’accroître la production alimentaire, doivent désormais prouver qu’elles ne nuisent pas à la santé du consommateur.

L’Atlas de l’alimentation dans le monde dresse un tableau de la chaîne alimentaire de l’agriculture à la consommation et montre de quelle façon cette chaîne est affectée par les décisions de l’omc, les politiques agricoles nationales, les désastres écologiques et les changements de modes de vie. Il aborde les grandes questions alimentaires de demain : quelle agriculture mondiale pour le xxie siècle, quel avenir pour les ogm, une production agricole quantitative ou qualitative ? Qu’en est-il de la sous-nutrition et de la malnutrition dans les pays les plus pauvres ? Surnutrition, obésité, maladie de la vache folle, intoxications alimentaires sont-ils les nouveaux maux des pays développés liés à la surproduction, à la mal-bouffe ?

À travers un état des lieux inédit de la chaîne agroalimentaire dans le monde, l’Atlas de l’alimentation dans le monde, illustré de photographies, de cartes et de schémas constitue un bilan chiffré, visuel, accessible à tous sur le devenir de notre alimentation.

Avis du nutritionniste

Document sur l’alimentation mondiale, les statistiques sont très bien illustrées et permettent une compréhension rapide de différents sujets, production, échanges, cultures… Tout cela est traité de façon économique, la part psychologique, culturelle ou philosophique aurait pu y trouver sa place, c’eut été alors un document très complet. Quel dommage qu’il y ait toujours cette séparation entre les statistiques et les éléments non mesurables, psychologiques et comportementaux, pourtant essentiels et fondamentaux. En effet la part psychologique et émotionnelle motive le comportement alimentaire et fait partie intégrante de la réflexion sur l’alimentation des hommes. A lire cependant pour mieux y réfléchir