Ouvrages

« Les Français et les matières grasses. Attitudes, comportements et représentations en relation avec le poids et l’obésité », mars 2001

Ce compte-rendu de l’étude DGAL/OCHA « Les Français et les matières grasses » nous explique que le regard porté sur l’alimentation est en plein changement. On assiste, en effet, à une « modernité alimentaire » qui prédomine dans notre manière de penser notre alimentation.

Mais ces nouvelles idées conduisent à des fausses évidences . D’une part, les Français se trompent dans l’estimation des matières grasses des aliments (l’huile d’olive est considérée à tort comme un « corps maigre »). D’autre part, on assiste à un désir de maigrir chez une grande partie de la population, qui n’est pas forcément en lien avec la morphologie réelle (seules 54% des personnes désirant maigrir sont réellement en surpoids).

Le Professeur Arnaud Basdevant, Jean-Pierre Poulain et Claude Fischler identifient une solution aux troubles du comportement alimentaire : garder en tête la « triple finalité » de l’acte alimentaire. Manger c’est allier la santé, le plaisir et l’intégration sociale.

Lire la quatrième de couverture