Ouvrages

L’anthropologue et la Bible. Lecture du Lévitique

Lire le compte-rendu de lecture par Jean-Pierre Corbeau

Le Lévitique est, pour le lecteur moderne, l’un des livres les plus déroutants de la Bible. Avec ses règles minutieuses, voire sourcilleuses, sur l’impureté, il paraît en effet aux antipodes de notre culture moderne. Et pourtant, ce livre écrit au retour de l’exil babylonien du VIe siècle avant notre ère est un texte fondateur de la communauté juive.

Sortant des cadres classiques de l’exégèse et de la théologie, Mary Douglas ouvre une voie nouvelle pour l’étude de ce texte, celle de l’anthropologie. Le Lévitique, véritable oeuvre littéraire soigneusement agencée, révèle toute une vision du monde dans lequel s’inscrit le peuple d’Israël, après le traumatisme de l’exil. Ce monde à trois dimensions, le corps, le temple, la montagne du Sinaï, se reconstruit autour des notions de sacré et de pureté, notions fondatrices et structurantes.

Par son analyse fine et son décryptage saisissant de la religion juive, Mary Douglas nous invite à réfléchir sur le lien entre rite, écrit et représentation du monde.

Mary Douglas, docteur en anthropologie de l’Université d’Oxford, a commencé son travail de terrain dans l’ex-Congo belge au début des années 50 par une étude sur les Lele du Kasai. Elle a été professeur dans les universités d’Oxford, de Londres et de Princeton. Elle est actuellement Professor Emeritus de l’Université de Londres. Elle a publié un grand nombre d’oeuvres majeures dont De la souillure (La Découverte, 1971 ) et Comment pensent les institutions ? (La Découverte, 1987).