événements

30août 06sept 2015

Université d’Été de Tours 2015 : Les excès du boire et du manger

Lieu
Tours

site de l'evenement

English content
Organisateur
L’université François-Rabelais de Tours et l'IEHCA tel : +(33) 02 47 05 90 30 - isabelle.bianquis@univ-tours.fr
Type d'évènement
, ,
Thématique(s)
,

Contenu

FR : L’université François-Rabelais de Tours et l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation (IEHCA) organisent la treizième université d’été à Tours du 30 août au 6 septembre 2015 sur le thème : Les excès du boire et du manger.

La question de l’excès de nourriture et de boisson a toujours été constitutive des sociétés humaines. Dans l’Europe pré-moderne, l’accent portait sur le contrôle du comportement. Les tentatives concertées pour assurer la subsistance, prévenir les famines, éviter la colère de Dieu et stopper le déclin moral ont été conceptualisées sous la forme d’une “discipline sociale” (Gerhard Oestreich) et d’un “processus de civilisation” (Norbert Elias), tous deux perçus comme des concepts clés dans leur relation à la modernisation.

A partir de la fin du XXe siècle, dans le sillage de la production industrialisée et la prospérité croissante de l’Occident, l’accent va se déplacer vers la gestion de l’offre excédentaire : que faire avec des montagnes de beurre, les déchets de supermarché, le gaspillage de l’eau potable perçu comme le plus scandaleux de tous étant donné sa rareté. Les comportements sociaux liés à la boulimie, l’obésité ou encore l’alcoolisme feront l’objet de recherches de plus en plus pointues et joueront un rôle majeur dans les nouvelles formes d’éducation nutritionnelle.

Par ailleurs, il faut relever la persistance de pratiques culturelles qui sont fondées en grande partie sur des comportements ressentis dans d’autres circonstances comme “déviants”.

Le carnaval, les rituels de passage ou encore les libations collectives font la part belle aux excès alimentaires. Les adeptes de la tradition bachique – du symposium de la Grèce antique à la Beat Generation des années 1960 – ont tous célébré les excès en vertu de leur capacité à développer l’inspiration littéraire et artistique.

Cette université d’été invite les chercheurs diplômés de toutes les disciplines, les pays et les périodes à réévaluer les connexions multiples entre nourriture, boisson et excès dans une perspective comparative sur le long terme.

Comité scientifique :

> Isabelle Bianquis, Professeur, anthropologie, Université François-Rabelais de Tours
> Antonella Campanini, Chercheur, histoire médiévale, Université des sciences gastronomiques, Pollenzo, Italie
> Beat Kümin – Professeur, histoire moderne et contemporaine, Université de Warwick, Royaume-Uni

Toutes les informations (présentation, programme et fiche de candidature) sont sur le site de l’IEHCA à l’adresse : http://www.iehca.eu/IEHCA_v4/universite.html , ou encore à celle-ci : http://summerschool.iehca.univ-tours.fr/edition-2015/


EN : François Rabelais University, Tours, France and the European Institute for the History and Cultures of Food, Tours, France (IEHCA) are pleased to announce the Thirteenth Summer University in Tours, France the 30 August to 6 September, 2015: Food and drinking excess

The phenomenon of food and drink excess has always been of concern to human societies. In pre-modern Europe, the emphasis lay on controlling behaviour. Concerted attempts to secure subsistence, prevent famines, avoid God’s wrath and halt moral decline have been conceptualized as social disciplining (Gerhard Oestreich) and a civilizing process (Norbert Elias), both perceived as key agents on the road to modernization.

From the later twentieth century, in the wake of industrialized production and rising prosperity throughout the West, the focus shifted to the management of oversupply: what to do with butter mountains, supermarket waste, obesity, bulimia and binge-drinking (perceived as all the more scandalous given persistent scarcity elsewhere)?

On the other hand, of course, some cultural strands have thrived on indulgence, be it carnivals, drinking rituals or rites of passage, while adherents of the Bacchanalian tradition – ranging from Antique Greek symposia to the Beat Generation of the 1960s – celebrated excess for intellectual and artistic inspiration.

This summer university invites graduate scholars from all disciplines, regions and periods to re-assess the manifold connections between food, drink and excess in long-term comparative perspective.

Academic co-directors:
> Isabelle Bianquis – Professor of Anthropology, Université François-Rabelais, Tours, France
> Antonella Campanini – Instructor/Researcher, Medieval History, University of Gastronomic Sciences, Bra/Pollenzo, Italy
> Beat Kümin – Professor of Early Modern History, University of Warwick, United Kingdom

For further information (presentation, programme and application form) please visit the IEHCA website at the following address : http://www.iehca.eu/IEHCA_v4/universite.html or http://summerschool.iehca.univ-tours.fr/edition-2014/2014-edition-406679.kjsp