Espace presse

LeCHE: pourquoi j’ai bu ma vache?

Le 11 février 2014

 

Après 4 ans de recherche, [LeCHE] projet de recherche européen, livre ses découvertes. « Le travail de ce groupe a mis en lumière l’influence majeure que la fabrication de produits laitiers a exercé sur l’implantation humaine dans cette partie du monde. » trad. (Nature, A.Curry, 2013 :1)

Les résultats scientifiques de [LeCHE] sont d’ores et déjà de nature à modifier un certain nombre de conceptions :

  1. Les capacités de produire du lait et de le consommer font partie du bagage des hommes du Néolithique dès avant leur arrivée en Europe, il y a 9000 ans ;
  2. Dans certaines régions comme l’actuelle Pologne, les premiers Néolithiques transformaient déjà le lait en fromage ;
  3. Dès le début du Néolithique on observe une régionalisation des pratiques laitières : ici, on fonde la production sur les bovins, là sur les ovins ; la consommation de lait ou de ses dérivés fermentés varie fortement d’une région à l’autre ;
  4. Cette régionalisation, encore imparfaitement décrite a sans doute contribué à des différenciations importantes dans la distribution de l’allèle de la Lactase persistance.

Ce programme était destiné à vérifier une série d’hypothèses précédemment formulées à partir d’analyses préliminaires. Pour ce faire, [LeCHE] a fait appel aux plus récentes techniques de la biogéochimie et de la génétique humaine et animale pour identifier des marqueurs spécifiques qui, appliqués à l’analyse des restes archéologiques, permettent de détecter l’exploitation laitière et de préciser sa nature et son importance à travers le temps. […]