Compte-rendus

« Ne dis pas au paysan combien le fromage est bon avec les poires. » Quand les proverbes sur le bien manger racontent l’histoire

« Ne dis pas au paysan combien le fromage est bon avec les poires » : ce proverbe italien célèbre est loin d’être le seul à associer le fromage aux poires ou à d’autres fruits. Ces proverbes associant fromage et fruits ne sont pas spécifiques à l’Italie, on les retrouve dans plusieurs pays d’Europe. Ainsi ce dicton traditionnel français du XIIIe siècle : «Jamais Dieu n’a fait un mariage aussi réussi que celui de la poire et du fromage.»… Ce mariage si réussi l’est-il sur le plan du goût ? Ou sur celui de la santé ? Et comment un proverbe, issu directement de la culture populaire, peut-il exclure le paysan, représentant-même du peuple ? Ce sont les questions auxquelles répond cet ouvrage de l’historien Massimo Montanari. Son analyse de différents traités de diététique, recueils de proverbes, œuvres littéraires à partir du Moyen Age, nous démontre brillamment qu’un proverbe peut raconter l’histoire : non seulement l’histoire du goût et celle de la diététique, mais aussi l’histoire sociale. Une part de la réponse est sans doute dans ce dicton siennois : « Ne dis pas au paysan à quel point le fromage est bon avec les poires. Mais le paysan, qui n’était pas couillon, le savait avant son maître »…

Sur des thèmes proches, vous pouvez lire dans notre site :

  • Lire le compte-rendu de lecture, par Maggy Bieulac-Scott, de l’ouvrage de Massimo Montanari : « Entre la poire et le fromage, ou comment un proverbe peut raconter l’histoire ».