Chapitre

Ni hommes, ni animaux : les théranthropes. Un aliment pour l’esprit ?

Extrait

« Les spécialistes de l’art rupestre appellent «théranthropes» (du grec thêr «bête sauvage» et anthrôpos « homme ») les êtres composites mi-hommes mi-animaux représentés dans les arts préhistoriques de tous les continents. Depuis quelques années ce type de figure est de plus en plus systématiquement considéré comme montrant des chamanes en cours de transformation, dans le cadre d’une hypothèse très généraliste dont la « clef » interprétative serait essentiellement neuropsychologique. (…) »

Voir le chapitre

Télécharger ce chapitre