Chapitre

Magie et alimentaire au Cameroun

Extrait

« Il semble qu’il y ait aujourd’hui un consensus chez les anthropologues pour traiter de la pensée magique dans le cadre des cultures précises qui lui donnent sa cohérence plutôt que de choisir des faits isolés destinés à montrer la généralité de certain sprocessus de la pensée humaine. La pensée dite magique n’apparaît plus comme l’apanage des sociétés traditionnelles, elle est mêlée à la pensée rationnelle dans toutes les civilisations. Personne ne s’aviserait aujourd’hui de suggérer que deux types distincts de pensée sont impliqués vis-à-vis desquels on formule implicitement un juge-ment de valeur. Je partage le point de vue d’Evans Pritchard (1971: 130) lorsqu’il souligne la difficulté de distinguer les notions de magie et de religion et montre la nécessité de les examiner dans un contexte précis, à partir d’observations de première main sous peine de se rendre coupable de contresens. (…) »

Voir le chapitre

Télécharger ce chapitre