Chapitre

Les normes esthétiques, médicales, morales et sociales pèsent lourd sur le désir de légereté

Extrait

« Déterminées au départ par la génétique, les morphologies des humains varient. Mais il en est des formes comme des autres fonctions biologiques, elles sont soumises aux transformations liées à la culture. Et ce, partout sur la planète et sans doute depuis que les êtres humains sont organisés en société. Mais, dans toutes les sociétés, c’est sur les corps des femmes qu’ont pesé et que pèsent encore le plus de contraintes. De plus en plus filiforme, l’idéal de la beauté féminine tend à devenir androgyne. (…) »

Voir le chapitre

Télécharger ce chapitre