Chapitre

L’asado modifié

Extrait

Sur la transformation de pratiques culinaires au pays des bovins

« Si à son arrivée à Buenos Aires, un touriste étranger demandait quel est le plat le plus typique de la ville, on lui répondrait: “el asado”. Pourtant pour beaucoup de portègnes cette affirmation relève aujourd’hui plus de l’imaginaire collectif que de la réalité. En effet, une grande majorité d’habitants de la capitale ne mange plus ce plat qu’occasionnellement, au restaurant ou en vacances. (…) »

Voir le chapitre

Télécharger ce chapitre